Page en cours de chargement


Texte à méditer :  Il y a plus de larmes versées sur la terre qu'il n'y a d'eau dans l'océan.
   Bouddha

Présentation
Vous trouverez sur ce site un abécédaire de ma généalogie ainsi que celui de mon épouse. Il concerne l'ascendance des familles ESPINET-RADONDE - TIBLE-BOTET et bien d'autres patronymes alliés ou non. Quatre générations se côtoient à ce jour: Franck notre fils, Elodie notre petite-fille, Lisa, Ema et Timoté nos arrière-petits-enfants.
Sommaire
+ Recherches onomastiques.
+ Lieu d'origine
+ Les ESPINET dans les P.O, l'Aude et la Catalogne
+ Les ESPINET en France.
+ Les ESPINET dans le monde.
+ L'épopée argentine.
+ Situez vos ancêtres dans le temps.
+ Les migrants des PO et de l'Aude en Argentine.
+ Naissances et décès en Argentine
+ Recherches migrants en Argentine.
+ Renseignements militaires
Divers
+ Les Cousinages du web.
+ Les Miquelets.
 -  La légende de Cachiyuyo
+ Les communes du Roussillon
+ Je recherche...
+ Notre famille s'agrandit
+ L'A.C.G.66
+ Remerciements.
+ Pour me contacter
Webmaster - Infos
Ecrire à Francis ESPINET  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

La légende de Cachiyuyo - Légende de Cachiyuyo

L'origine du nom de Cachiyuyo provient de faits ancestraux qui ont donné naissance à une légende transmise jusqu'à nos jours par des générations d'indiens Enzaizadas, en voici le récit:


En des temps très anciens, à l'époque où l'ethnie Diaguita habitait la vallée de Tinogasta, en un lieu où ne régnaient que Dieu et la nature, vivait une vieille indienne avec sa jeune et belle petite-fille Churai.


Un jour, à la tombée de la nuit, une silhouette marchant à pas lents s'approcha de la maison des indiennes. C'était un jeune étranger dont les traits physiques dénotaient une ascendence indigène provenant probablement d'autres peuples qui émigraient du Haut Pérou.


Epuisé et affamé il a demandé à être hébergé. C'est avec une grande méfiance qu'elles lui accordèrent l'hospitalité pour un temps déterminé. Au début la défiance régnait entre les deux jeunes gens mais, avec le temps, la coexistence est devenue amicale puis s'est transformée inévitablement en sentiment d'amour qui paraissait s'épanouir avec la force et la simplicité des fleurs sauvages.


En dépit de son amour sincère Churai ne tarda pas à ressentir les effets confus de la double personnalité qui commençait à apparaître chez son être aimé.


Par moments elle se sentait heureuse, récompensée par les attentions et l'amour qu'il lui portait. Mais, d'autres fois, comme si c'était l'oeuvre du diable, il se transformait en un être étrange plongé dans un silence immuable qui épiait d'un regard flamboyant, perçant et tourmenté. Dans ces moments-là, comme s'il était possédé par une force occulte, il imposait soumission et sévices à sa compagne. Devant ces attitudes diaboliques elle commença à l'appeler Cachi, terme qui correspond au diable en langue Kakàn, surnom qu'il a accepté presque avec plaisir.


A la suite de ces évènements, la vieille dame tomba gravement malade, la tristesse emplit la maison et voyant la peine de la jeune fille, Cachi dans un de ses moments de bienveillance, s'est approché du lit et avec art, magie et enchantement a guéri la vieille indienne.


La vie continua ainsi entre bonheur et tourments avec cet être incompréhensible pour les modestes connaissances et les pensées ingénues de ces humbles femmes. Devant ce comportement irrationnel, Churai implorai ses dieux pour le convertir car, plus elle le craignait, plus elle l'aimait. Quel mystère habitait donc cet être qui l'attirait irrésistiblement et la rendait esclave?


Une sombre et ténébreuse nuit, elles attendaient Cachi qui d'habitude ne s'éloignait guère de la demeure. Elles sont sorties à sa recherche et ont aperçu, entre les buissons, un grand feu aveuglant dans lequel dansaient des silhouettes fantasmagoriques accompagnées d'une musique ensorcelante. Effrayées, elles se sont précipitamment réfugiées dans leur maison. Cachi n'est jamais revenu de cette funeste nuit. Au petit jour, les indiennes pleines de curiosité retournèrent sur les lieux où elles ne trouvèrent que ses vêtements, elles aperçurent, au centre des restes d'un feu, un arbuste à feuilles grisâtres paraissant couvertes de cendre. La jeune indienne inconsolable pleura beaucoup. Pour éloigner les démons, selon ses croyances, elle a saupoudré la plante de sel, tout en murmurant entre deux sanglots : Cachi est yuyo, Cachi...yuyo, Cachiyuyo...


Une plante y naquit grâce au miracle de la nature, le Cachiyuyo, dont l'éthimologie signifie "herbe du diable" ou "herbe salée" , ce terme a été étendu à toute la région où subsiste encore aujourd'hui, un arbuste touffu, dont la croyance populaire assure que ce lieu est le siège de faits surnaturels où, au cours des nuits noires de la plaine lune, certains entendent les pleurs d'une femme et nombreux sont ceux qui craignent de s'y approcher et même d'y aller.


Personne ne peut expliquer les évènements qui se sont produits à cet endroit. C'est pourquoi, les gens du pays considèrent le Cachiyuyo comme une plante à double effet dans l'art de la médecine: celui des guérisseurs qui soignent les maladies et celui des sorciers qui l'utilisent pour effectuer des envoûtements.


Quelles que soient les utilisations et les pouvoirs qu'on lui attribue le Cahiyuyo offre l'aspect d'un inoffensif arbuste à feuilles vertes, opaques et très salées qui caractèrise les paysages stériles où la mère nature l'a engendré.


Texte de l'école Oiseau de Cachiyuyo. Traduit de l'espagnol par votre webmaster.



Date de création : 24/01/2005 @ 15:32
Dernière modification : 20/12/2011 @ 20:44
Catégorie : La légende de Cachiyuyo
Page lue 2211 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

Recherche




Free Box
Sondage
Que pensez-vous de ce site?
 
Génial !
Documenté
Bien
Agréable
Résultats
Calendrier

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Nouvelles des Amis
Dernière mise à jour.
26 septembre 2021
^ Haut ^

Conformément aux dispositions de l'article 34 de la loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour cela bien vouloir me contacter.
GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/

Document généré en 0.06 seconde